Mastère
Code formation : RNCP 26951

Gestionnaire santé sécurité et environnement et risques industriels

Résultat examen : 100%

Région

Ile-de-France

Domaine(s) de compétence(s)

Santé Sécurité Environnement
Santé Sécurité Environnement
Diplôme délivré par
Mines ParisTech
60 Boulevard Saint Michel
75272 PARIS Cedex 06
Objectif de la formation
L'objectif est de former des cadres supérieurs spécialisés dans la maîtrise des risques, plus particulièrement dans les domaines de la sécurité industrielle, la sécurité et santé au travail et l'environnement.
Les métiers
Ingénieur Santé Sécurité , Ingénieur Sécurité Industrielle, Responsable Hygiène - Sécurité - Environnement

Télécharger

la fiche formation

Télécharger le

calendrier d’alternance

offres de

contrats associées

Condition(s) d’inscription

Public concerné :

Jeunes diplômés et demandeurs d'emploi .
Attention : Formation non accessible en alternance aux étudiants étrangers de plus de 26 ans de par les directives de la DIRECCTE.

Niveaux requis :

Bac+5 ou plus: ingénieur, universitaire M2 .
Modalités

Places disponibles :

30

Durée de la formation :

523 heures / 1 an(s)

Rythme de l’alternance :

1,5 mois cours/2 semaines entreprise sur 6 mois puis présence constante en entreprise. COURS DISPENSES EN REGION PACA essentiellement et IDF

Procédure de recrutement :

Candidatures

Début des inscriptions

20 janvier 2021

Chargé(e) de mission

AFI24 

Gilles SERRURE
06.73.67.98.97
g.serrure@afi24.org

Contact(s) établissement :

Mines ParisTech
Aurelien PORTELLI
aurelien.portelli@mines-paristech.fr
Programme détaillé :
Passeport MRI 42h
Le Passeport propose à l’apprenant de développer une série de compétences transversales, comprenant la connaissance de MINES ParisTech, du CRC et du MRI ; la méthodologie de la communication orale et écrite ; le parcours de professionnalisation.
MODULE 1 : Sociétés Industrielles 66h
Développer sa réflexivité sur les risques, en les reliant aux sociétés qui les produisent et se les représentent. Son contenu, en mobilisant des disciplines des sciences humaines et sociales comme l’histoire, la sociologie, la philosophie, l’économie, le management ou la psychologie, vise à questionner les transformations des sociétés industrielles et l’évolution de la perception des risques sur la longue durée.
MODULE 2 : Données et modèles de la maîtrise des risques 66h
Ce module questionne les apports et les limites des données et des modèles qui participent à la production de la sécurité industrielle. Il permet de situer à leur juste place et valeur les données de la sécurité et les différentes méthodes du calcul des risques depuis des calculs arithmétiques élémentaires, en passant par des méthodes probabilistes jusqu’aux modèles et outils de la simulation numérique de phénomènes complexes. Un mini-projet invite à un exercice de prospective et de réflexivité en lien avec les connaissances acquises et les enjeux de sécurité propres à la transformation digitale des entreprises dans le contexte de l’industrie 4.0.
MODULE 3 : Culture juste 66h
Une culture juste dans une organisation permet de créer la confiance, la transparence et la responsabilité. Ce sont des conditions organisationnelles propices à la sécurité de l’organisation, entre autres par la mise en place d’une politique de reconnaissance et de sanction claire, équitable et comprise. Ce module définit le concept de culture juste et le relie aux grands courants des facteurs humains et organisationnels (FHO) de la sécurité. Il présente donc tout d’abord l’origine du facteur humain ainsi que des approches organisationnelles historiques telles que les High Reliability Organizations (Organisations Hautement Fiables), la Resilience Engineering (ingénierie de la résilience). Puis, il détaille le courant « Safety Differently » (Sécurité Autrement), qui ouvre sur une vision plus large de la sécurité, incluant le dialogue social, la prévention des risques psychosociaux, l’éthique professionnelle…
MODULE 4 : Situations anormales, incertaines et extrêmes
66h
 L’objectif de ce module est de conduire l’apprenant à cerner les notions de situations anormales, incertaines et extrêmes. D’une part, en éprouvant leurs effets sur les individus, les collectifs humains (notamment sur la communication et la prise de décision) et sur les processus qui sous-tendent le « faire société ». D’autre part, en découvrant les principaux outils de gestion qui sont aujourd’hui mobilisés en entreprise pour anticiper puis faire face à de telles situations.
MODULE 5 : Enquête post-accidentelle 66h
L’enquête post-accidentelle est un processus essentiel de la maîtrise des risques industriels. Une enquête est un processus complexe et itératif qui oblige à l’observation d’une situation, au recueil de données, à la construction d’un système de liens logiques entre les données observées et recueillies, à la conception de connaissances nouvelles, et à la restitution à l’écrit et à l’oral des résultats de l’enquête. Le module vise à ce que l’apprenant maîtrise les fondements théoriques des compétences nécessaires à la réalisation et à l’exploitation des résultats d’une enquête post-accidentelle.
ACTES D’ENTREPRENDRE EN SECURITE 151h
Les Actes d’entreprendre en sécurité correspondent à des projets en lien avec la gestion des risques . Ces projets sont menés en autonomie par les étudiants, constitués en groupes. Le projet peut correspondre par exemple à l’organisation d’un événement, la réalisation d’une enquête ou d’une étude, le développement d’une théorie ou la création d’un modèle, le développement d’un service…

Au mois de juin, les groupes présentent leur projet lors du « MRI’s Day », concours primé, devant un jury d’industriels et d’académiques.

Offres de contrats associées :

Vous aimerez peut-être aussi…

 

Nos premières offres de contrat
disponibles dans quelques jours

Ces offres de contrats pourraient vous intéresser :

Vous aimerez peut-être aussi…

 

Nos premières offres de contrat
disponibles dans quelques jours